4e de couverture du mémoire conjoint PiétonsQC, TrajectoireQc et VéloQc REM de l'Est

Faire du REM de l'Est un projet qui répond aux besoins de mobilité des citoyens de l'Est

Introduction

Mémoire conjoint de Vélo Québec, Trajectoire Québec et Piétons Québec dans le cadre de la consultation publique de la CDPQ-infra.

Publication | 1 juill. 2021

Promotion de la marche
Zones modulaires

Le Réseau Express Métropolitain (REM) de l’Est est un projet de transport collectif d’une longueur de 14.5 km reliant l’est de l’île au Centre-Ville de Montréal grâce à des structures aériennes. Ce projet d’envergure aura un impact positif sur la mobilité durable de l’Est de l’île de Montréal, mais certaines préoccupations demeurent à la suite de la présentation du projet. C’est dans ce contexte qu'a eu lieu la consultation publique de la CDPQ-infra qui doit permettre de soumettre le meilleur projet possible aux consultations du Bureau d’audiences publiques en environnement, prévu en 2022.

Dans le cadre de cette consultation, Vélo Québec, Trajectoire Québec et Piétons Québec se sont réunis pour présenter un mémoire conjoint intitulé Faire du REM de l'Est un projet qui répond aux besoins de mobilité des citoyens de l'Est. Tous reconnaissent l’importance d’améliorer la mobilité durable dans l’est de Montréal et nos organisations ne font pas exception. Le projet que nous choisirons collectivement de réaliser doit répondre aux besoins et aux attentes des populations des quartiers desservis. Depuis la présentation du projet de REM de l’est, plusieurs organisations, experts et citoyens ont exprimé leurs préoccupations. 

Ces consultations doivent être l’occasion de rassurer les citoyens et de bonifier le projet afin que celui-ci suscite l’adhésion. L’acceptabilité sociale est un facteur important du succès de ce projet et celle-ci doit être centrale à la réflexion et à la prise de décision de CDPQ-Infra à chacune des étapes de planification et de mise en œuvre du projet.

Sommaire des recommandations

  • Inverser la pyramide des modes de transports pour favoriser des aménagements qui prennent en compte l’usager le plus vulnérable et prioriser les modes les plus durables.
  • Appliquer l’ADS+ à toutes les étapes de planification et de mise en œuvre du projet de REM de l’Est:
  • En cohérence avec la vision zéro de la ville de Montréal, profiter du réaménagement aux abords des stations pour renforcer la sécurité et le confort des piétons et des cyclistes, notamment aux intersections. La sécurité des piétons doit être prise en considération aux abords des stations, mais également de façon plus large lors des déplacements à pied vers celles-ci.
  • Aménager dans les stations des commerces, des services de proximité et des toilettes publiques.
  • Autoriser les vélos à bord, et ce à des plages horaires permettant de répondre aux besoins de navettage quotidiens des usagers en s’assurant de préserver l’expérience des autres usagers.
  • Diffuser bien avant le BAPE les données et résultats détaillés des simulations ayant mené aux choix des tracés afin que la population puisse juger des impacts anticipés sur ses habitudes de mobilité.
  • Prolonger le tracé du REM dans le quartier Rivière-des-Prairies à l’est du collège Marie-Victorin jusqu’au boulevard Rodolphe Forget.
  • Adopter une approche adaptée à chacun des quartiers et milieux traversés afin de permettre une meilleure intégration urbaine et une acceptabilité sociale essentielle au succès du projet.
  • La future entente de fourniture et d’intégration des services du REM de l’est entre l’ARTM et CDPQ-Infra ne doit pas inclure une clause sur les bassins de non-concurrence entre le REM et le réseau de la STM.
  • Rendre publiques toutes les études et consultations menées et justifier les choix qui ont mené au projet du REM de l’Est, notamment l’analyse multicritères.
  • S’assurer de la perméabilité des infrastructures du REM et de leur franchissement convivial pour ne pas entraver les déplacements à pied et à vélo. Cette planification est essentielle pour éviter d’enclaver un secteur et pour favoriser la marche comme mode de transport.

 

Abonnez-vous à notre infolettre

Restez informé de nos prises de positions, de nos projets et activités!
Vous pourrez vous désabonner à tout instant.